MiG-23 ML

Fermeture du Planétarium

Le Planétarium sera exceptionnellement fermé au public mardi 18 au vendredi 22 juillet inclus.

Merci de votre compréhension.

Au début des années 1960, les ingénieurs de MiG évaluèrent deux types de formules pour le successeur du MiG-21. Pour concilier à la fois de hautes vitesses et des décollages et atterrissages courts, le MiG-23-01 disposait de deux turboréacteurs verticaux logés dans le fuselage tandis que le MiG-23-11 recevait une voilure à géométrie variable, la flèche adoptant trois positions : 16°, 45° ou 72°. Le prototype du MiG-23-11 vola pour la première fois le 10 juin 1967. L’appareil montra sa supériorité sur l’autre configuration.

Les premiers MiG-23S de série arrivèrent en évaluation en 1969 puis de nombreuses sous-versions d’interception virent le jour avec des améliorations de structure sur la voilure ou d’équipements opérationnels comme le radar ou les missiles air-air. L’ultime développement fut le MiG-23ML, « L » pour Logiky = allégé de 1 250 kg et pourvu d’un réacteur plus puissant. Sortis en 1975 des MiG-23ML vinrent en France dans le cadre des échanges avec le Normandie-Niémen. Evalué par les pilotes occidentaux le MiG-ML a été jugé en termes élogieux pour ses performances ses qualités de vol et son ergonomie.

Parallèlement à la mission de chasse d’autres cellules de MiG-23 reçurent des équipements destinés à l’attaque au sol. Certaines versions furent désignées MiG-27. Environ 5 800 exemplaires, tous types confondus, sortirent des chaînes de production, dont un grand nombre servirent dans une trentaine de pays.

Le Musée présente le MiG-23ML 03903 24028 livré à la RDA en juin 1982. Après avoir été employé par la JG-9 jusqu’en octobre 1990, il arriva au WID 61 en avril 1991 avec le code 20 + 30. Comme tous les MiG-23 de l’Allemagne réunifiée, il ne revola plus en unité. Donné au Musée en novembre 1997, il a été repeint aux couleurs Soviétiques.

Dans la même période :

Baroudeur SE. 5003 n°3 (F-ZWTV)

Casque de vol stratosphérique EFA type 23

Turboréacteur CFM56

Turboréacteur Adour

Embraer EMB-312F Tucano

SEPECAT Jaguar A n°91

SEPECAT Jaguar E

SEPECAT Jaguar A

Dassault Étendard IVM

Soukhoï SU-22M-4

Morane-Saulnier MS.472 Vanneau

North American T-6G Texan

Fouga CM170R Magister

Republic F-84F Thunderstreak

North American F-100D Super Sabre

Dassault MD-454 Mystère IV A

North American F-86K Sabre

S.N.C.A.S.E SE.535 Mistral

Dassault MD-456 Super Mystère B2

Lockheed P2V-7 Neptune

Douglas AD-4NA Skyraider

Dassault Mirage IV A

Dassault Mirage F1 CRISTAL

DASSAULT MIRAGE III C

Dassault Mystère IV A

Dassault M.D 450 Ouragan

Nord-Aviation Nord 262 E Frégate 72

Transall C160

Transall C160 R18 Ville de Kolwezi (61-MM) F-RAMM

Saab Sk 37E Viggen

Saab J 32E Lansen

Saab J 35A Draken

Douglas DC-8 SARIGuE F-RAFE

Dassault Super Etendard Modernisé SEM 64

Breguet Br.1150 Atlantic 61

Exposé dans le même hall :

Embraer EMB-312F Tucano

Dassault Mystère 20 01 F-WLKB

SEPECAT Jaguar E

SEPECAT Jaguar A

Dassault Étendard IVM

Soukhoï SU-22M-4

Airbus A380 MSN4 F-WWDD

Ariane 5

Lanceurs fusées Ariane 1 et Ariane 5

Nord-Aviation Nord 262 E Frégate 72

Transall C160

Transall C160 R18 Ville de Kolwezi (61-MM) F-RAMM

Saab Sk 37E Viggen

Saab J 35A Draken

Dassault Super Etendard Modernisé SEM 64

Breguet Br.1150 Atlantic 61

Sud Aviation SE-210 Caravelle

Avion Dassault Mercure sur le tarmac

Dassault Mercure 100 N°4 F-BTTD Air Inter

Canadair CL-215

Boeing 747-128 F-BPVJ

Boeing 727-22F Bud N166FE FedEx

Dassault Super Mirage 4000

Dassault Prototype Rafale A F-ZWRE