Moteur Viking 5

Objet du mois

Le moteur Viking 5 a équipé le lanceur européen Ariane dans sa version 1 à 4, de 1979 à 2003. Possédant la même architecture que le Viking 4, ce dernier diffère par la longueur de son divergent, ce qui lui permet d’augmenter la détente du moteur afin de compenser l’air raréfié des hautes altitudes.

Le moteur Viking a été conçu au Laboratoire de recherches balistiques et aérodynamiques (L.R.B.A.) à Vernon, en Normandie, par Heinz Bringer, ancien savant du centre de recherche allemand de Peenemünde à l’origine du missile stratégique V2. C’est sous sa direction que sont entreprises en 1966 les recherches pour mettre au point un nouveau moteur équipé d’une turbopompe dont le rôle est d’injecter les ergols à haute pression dans la chambre de combustion.

Initialement destiné à propulser le premier étage du lanceur européen Europa, le moteur Viking est finalement utilisé pour le programme Ariane, la fusée Europa ayant été abandonnée à la suite de nombreux échecs.

Le premier tir d’Ariane 1 a lieu en 1979. Le lanceur est équipé de quatre moteurs Viking 5 qui composent la baie de propulsion du premier étage Drakkar. Un Viking 4 équipe le deuxième étage et un moteur HM-7 propulse le troisième étage.

Réputé pour sa fiabilité, il est toujours produit en Inde sous le nom de Vikas et équipe la fusée GSLV MkII.

Dans la même période :

Fusée-sonde véronique 61

Four MEPHISTO

SATELLITE DE TELECOMMUNICATIONS ARABSAT 1A

VEHICULE LUNAIRE TELEPILOTE LUNAKHOD 1

LANCEUR DIAMANT A

POINTE DE FUSEE-SONDE RUBIS

FUSEE EA 41

Capsule spatiale Vostok

Capsule Soyouz T-6

Philea

Lanceurs fusées Ariane 1 et Ariane 5

SSBS – S3 – Missile balistique sol-sol

Exposé dans le même hall :

Fusée-sonde véronique 61

Four MEPHISTO

SATELLITE DE TELECOMMUNICATIONS ARABSAT 1A

VEHICULE LUNAIRE TELEPILOTE LUNAKHOD 1

LANCEUR DIAMANT A

POINTE DE FUSEE-SONDE RUBIS

FUSEE EA 41

Capsule spatiale Vostok

Capsule Soyouz T-6

Philea

SSBS – S3 – Missile balistique sol-sol