Lanceur Diamant A

Fermeture de halls

Le hall de la Cocarde et celui des prototypes seront exceptionnellement fermés toute la journée du 10 juin 2022.

La tour de contrôle, le hall de la Cocarde et celui des prototypes seront exceptionnellement fermés le 15 juin 2022 à partir de 15h00.

Merci de votre compréhension.

Le 26 novembre 1965, depuis la base algérienne d’Hammaguir, la France lance avec succès le satellite A1 (baptisé “Astérix”) à l’aide de la première fusée Diamant A. La France devient ainsi la troisième puissance spatiale de l’histoire, après l’URSS (en 1957) et les Etats-Unis (en 1958). Elle ouvre la voie de l’espace à d’autres nations.
Remarque : le chariot élévateur ici présenté n’est normalement utilisé que pour l’érection du premier étage.

L’histoire de la fusée Diamant A

Dans la même période :

Maquette de soufflerie de 2006 du SpacePlane

Maquette à l’échelle 1/4ème du satellite Hélios I

Nacelle de ballon stratosphérique

Satellite de télécommunications Télécom 1A

Moteur Viking 5

Fusée-sonde véronique 61

Scaphandre de sortie extravéhiculaire Orlan DMA

Four MEPHISTO

Satellite de télécommunications ARABSAT 1A

Morceau de coiffe de fusée Ariane 4

Véhicule lunaire télépiloté LUNAKHOD 1

Pointe de fusée-sonde Rubis

Fusée EA 41

Capsule spatiale Vostok

Capsule Soyouz T-6

Philea

Ariane 5

Lanceurs fusées Ariane 1 et Ariane 5

SSBS – S3 – Missile balistique sol-sol

Exposé dans le même hall :

Nacelle de ballon stratosphérique

Satellite de télécommunications Télécom 1A

Fusée-sonde véronique 61

Four MEPHISTO

Satellite de télécommunications ARABSAT 1A

Morceau de coiffe de fusée Ariane 4

Véhicule lunaire télépiloté LUNAKHOD 1

Pointe de fusée-sonde Rubis

Fusée EA 41

Capsule spatiale Vostok

Capsule Soyouz T-6

Philea

SSBS – S3 – Missile balistique sol-sol