Lanceur Diamant A

Le 26 novembre 1965, depuis la base algérienne d’Hammaguir, la France lance avec succès le satellite A1 (baptisé « Astérix ») à l’aide de la première fusée Diamant A. La France devient ainsi la troisième puissance spatiale de l’histoire, après l’URSS (en 1957) et les Etats-Unis (en 1958). Elle ouvre la voie de l’espace à d’autres nations.
Remarque : le chariot élévateur ici présenté n’est normalement utilisé que pour l’érection du premier étage.

L’histoire de la fusée Diamant A

Dans la même période :

Maquette à l’échelle 1/4ème du satellite Hélios I

Nacelle de ballon stratosphérique

Satellite de télécommunications Télécom 1A

Moteur Viking 5

Fusée-sonde véronique 61

Scaphandre de sortie extravéhiculaire Orlan DMA

Four MEPHISTO

Satellite de télécommunications ARABSAT 1A

Morceau de coiffe de fusée Ariane 4

Véhicule lunaire télépiloté LUNAKHOD 1

Pointe de fusée-sonde Rubis

Fusée EA 41

Capsule spatiale Vostok

Capsule Soyouz T-6

Philea

Ariane 5

Lanceurs fusées Ariane 1 et Ariane 5

SSBS – S3 – Missile balistique sol-sol

Exposé dans le même hall :

Nacelle de ballon stratosphérique

Satellite de télécommunications Télécom 1A

Fusée-sonde véronique 61

Four MEPHISTO

Satellite de télécommunications ARABSAT 1A

Morceau de coiffe de fusée Ariane 4

Véhicule lunaire télépiloté LUNAKHOD 1

Pointe de fusée-sonde Rubis

Fusée EA 41

Capsule spatiale Vostok

Capsule Soyouz T-6

Philea

SSBS – S3 – Missile balistique sol-sol