Pointe de fusée-sonde Rubis

La fusée-sonde Rubis est dérivée de l’engin VE 210 de la SEREB. Son 4e lancement intervient le 5 juillet 1967 depuis le Centre d’essais des Landes, près de Biscarosse. Rubis atteint 2 000 km d’altitude, une première en Europe.
Outre les appareils de mesure nécessaires au bon déroulement du vol (liaison radio, télémétrie, minuteries), sa pointe abrite des instruments scientifiques développés par le professeur Jean-Louis Steinberg, du service de radioastronomie de l’observatoire de Paris-Meudon. Il s’agit d’étudier le rayonnement radio de l’Univers et les protons et les ions lourds situés dans la ceinture de van Allen.

Dans la même période :

Moteur Viking 5

Fusée-sonde véronique 61

Scaphandre de sortie extravéhiculaire Orlan DMA

Four MEPHISTO

Satellite de télécommunications ARABSAT 1A

Morceau de coiffe de fusée Ariane 4

Véhicule lunaire télépiloté LUNAKHOD 1

Lanceur DIAMANT A

Fusée EA 41

Capsule spatiale Vostok

Capsule Soyouz T-6

Philea

Ariane 5

Lanceurs fusées Ariane 1 et Ariane 5

SSBS – S3 – Missile balistique sol-sol

Exposé dans le même hall :

Moteur Viking 5

Fusée-sonde véronique 61

Scaphandre de sortie extravéhiculaire Orlan DMA

Four MEPHISTO

Satellite de télécommunications ARABSAT 1A

Morceau de coiffe de fusée Ariane 4

Véhicule lunaire télépiloté LUNAKHOD 1

Lanceur DIAMANT A

Fusée EA 41

Capsule spatiale Vostok

Capsule Soyouz T-6

Philea

SSBS – S3 – Missile balistique sol-sol