Fusée EA 41

Fermeture du Planétarium

Le Planétarium sera exceptionnellement fermé au public mardi 18 au vendredi 22 juillet inclus.

Merci de votre compréhension.

Durant la Seconde Guerre mondiale, le colonel Jean-Jacques Barré (1901-1978), disciple de Robert Esnault-Pelterie, met au point dans la clandestinité la fusée EA 41 (Engin Autopropulsé 1941). Fonctionnant à l’oxygène liquide et à l’essence de pétrole, c’est la première fusée à ergols liquides construite en France. D’une masse de 100 kg, elle doit emporter une charge utile de 25 kg à une distance 100 km.Le premier essai en vol se déroule après la Libération le 15 mars 1945 au polygone de la Renardière près de Toulon mais la fusée explose après 5 secondes le décollage. La cinquième tentative, le 6 juillet suivant, permet d’atteindre 60 km.

Dans la même période :

Maquette de soufflerie de 2006 du SpacePlane

Maquette à l’échelle 1/4ème du satellite Hélios I

Nacelle de ballon stratosphérique

Satellite de télécommunications Télécom 1A

Moteur Viking 5

Fusée-sonde véronique 61

Scaphandre de sortie extravéhiculaire Orlan DMA

Four MEPHISTO

Satellite de télécommunications ARABSAT 1A

Morceau de coiffe de fusée Ariane 4

Véhicule lunaire télépiloté LUNAKHOD 1

Lanceur Diamant A

Pointe de fusée-sonde Rubis

Capsule spatiale Vostok

Capsule Soyouz T-6

Philea

Ariane 5

Lanceurs fusées Ariane 1 et Ariane 5

SSBS – S3 – Missile balistique sol-sol

Exposé dans le même hall :

Nacelle de ballon stratosphérique

Satellite de télécommunications Télécom 1A

Fusée-sonde véronique 61

Four MEPHISTO

Satellite de télécommunications ARABSAT 1A

Morceau de coiffe de fusée Ariane 4

Véhicule lunaire télépiloté LUNAKHOD 1

Lanceur Diamant A

Pointe de fusée-sonde Rubis

Capsule spatiale Vostok

Capsule Soyouz T-6

Philea

SSBS – S3 – Missile balistique sol-sol