Fusée-sonde véronique 61

La Véronique 61 est la plus puissante des fusées-sondes Véronique développées par le Laboratoire de recherches balistiques et aérodynamiques de Vernon à partir de 1949.

Elle effectue son premier lancement le 8 juin 1964 depuis la base française d’Hammaguir (Algérie). Dotée d’un moteur fonctionnant à l’acide nitrique et à l’essence de térébenthine, elle peut emporter des charges utiles de l’ordre de 100 kg à une altitude de 350 km.

Dans la même période :

Moteur Viking 5

Scaphandre de sortie extravéhiculaire Orlan DMA

Four MEPHISTO

Satellite de télécommunications ARABSAT 1A

Morceau de coiffe de fusée Ariane 4

Véhicule lunaire télépiloté LUNAKHOD 1

Lanceur DIAMANT A

Pointe de fusée-sonde Rubis

Fusée EA 41

Capsule spatiale Vostok

Capsule Soyouz T-6

Philea

Ariane 5

Lanceurs fusées Ariane 1 et Ariane 5

SSBS – S3 – Missile balistique sol-sol

Exposé dans le même hall :

Moteur Viking 5

Scaphandre de sortie extravéhiculaire Orlan DMA

Four MEPHISTO

Satellite de télécommunications ARABSAT 1A

Morceau de coiffe de fusée Ariane 4

Véhicule lunaire télépiloté LUNAKHOD 1

Lanceur DIAMANT A

Pointe de fusée-sonde Rubis

Fusée EA 41

Capsule spatiale Vostok

Capsule Soyouz T-6

Philea

SSBS – S3 – Missile balistique sol-sol