Dassault Mercure 100 N°4 F-BTTD Air Inter

Le service réservation pour les visiteurs en groupe (minimum 10 personnes) n’accepte plus de demandes pour le mois de février et mars.

Merci de votre compréhension.

Objet du mois

Le 3 mai 1995, un nouvel appareil se pose sur le tarmac du musée de l’Air et de l’Espace. Il s’agit du Mercure 100 n°4 immatriculé F-BTTD. Entretenu par l’association IT Mercure, cet avion ouvre ses portes aux visiteurs lors d’événements exceptionnels comme les Journées Européennes du Patrimoine.

« Mes avions ont, intentionnellement, des noms que j’ai choisis et qui font rêver ». C’est en ces termes que Marcel Dassault introduit Le Talisman, ouvrage autobiographique publié en 1970. Empruntant son nom au messager des dieux, l’avion Mercure ne déroge pas à cette règle.

Ce biréacteur civil est le fruit d’un programme imaginé dès les années 1960 par Dassault en lien avec la Direction générale de l’aviation civile (DGAC). Conçu pour les vols court-courriers, cet appareil, pourvu de 150 places, est d’abord présenté sous forme de maquette échelle 1 lors du Salon du Bourget en 1969. Le Mercure 01, premier prototype, s’envole quant à lui de Mérignac le 28 mai 1971. « Rapidité, économie, confort et sécurité », sont, d’après son constructeur, les quatre termes qui définissent cet avion de nouvelle génération. Rejoignant la flotte d’Air Inter en 1974, le Mercure 100 de série est construit à dix exemplaires.  Malgré une fin de carrière anticipée, cet avion, symbole des années 1970, reste un témoin majeur de l’exploitation du réseau des lignes intérieures pour le transport civil.

Depuis son arrivée au musée, le Mercure 100 fait l’objet d’un entretien régulier par un groupe de bénévoles. Réunis au sein de l’association IT Mercure, ces derniers veillent sur l’appareil et sont à l’origine de nombreux travaux. Le chantier de remise en étanchéité des hublots ou la réparation de l’escalier intégré sont autant d’actions qui permettent d’assurer la conservation de l’avion.

Texte : Mathilde Buaillon
Photographies : musée de l’Air et de l’Espace – Le Bourget / Jean-Philippe Lemaire

Désarmant

Sans aucune expérience dans le domaine de l’Aviation commerciale, Dassault se lança dans l’aventure qu’elle justifia par un marché de 1500 appareils très court-courriers devant servir sur les lignes intérieures nationales pour répondre à la concurrence ferroviaire. Il était destiné à transporter 150 passagers par tous les temps.

Bien que société privée, Dassault bénéficia de 55% de la somme nécessaire au lancement de la part de l’Etat en 1967.  Afin d’attirer des compagnies étrangères, 20% de la construction fut attribuée à cinq pays différents. Le Mercure n’avait alors pour seul équivalent que le Boeing 727-200, mais il offrait aussi bien d’autres possibilités.

Difficile mise au point

Le premier prototype (01) accomplit son premier vol le 28 mai 1971. Des modifications aérodynamiques indispensables nécessitèrent vite un chantier de six mois. Le second prototype, modifié, décolla le 7 septembre 1972. L’exigence principale d’Air Inter, unique commanditaire du Mercure, était la certification de l’avion en atterrissage tout-temps de catégorie IIIA pour obtenir une régularité équivalente à celle des trains. Cela signifiait que la décision d’atterrir était prise à 15 mètres du sol, avec une visibilité de 150 mètres de piste. La mise au point des équipements d’atterrissage automatique posa de tels problèmes que le premier appareil de série, livré en mai 1974, en était dépourvu. Il fallut attendre l’arrivée du cinquième, en octobre 1974 pour qu’Air Inter obtienne enfin un avion complet, les quatre premiers interrompant successivement leur service pour recevoir les équipements prévus.

Un échec complet

Le dixième et dernier exemplaire de série entra en service le 19 décembre 1975. La trop faible production augmenta substantiellement le coût des pièces détachées. Air Inter demanda à l’état de payer les dépassements. Cette fois encore le contribuable dût s’exécuter, mais l’Etat avait auparavant décidé de ne plus aider Dassault qui souhaitait lancer une nouvelle version mieux adaptée au marché. Le refus d’autant plus facilité qu’Airbus qui avait alors bien des difficultés à prendre son envol, semblait autrement prometteur.

Finalement le Mercure accomplit une carrière obscure au sein d’Air Inter jusqu’en 1995.

L’avion du Musée

Quatrième Mercure de production, le F-BTTD arriva en vol au Musée le 3 mai 1995. Après 42 397 vols d’une durée totale de 35 712 heures, l’appareil avait accompli l’ultime vol de ce modèle. Il est depuis entretenu par l’association IT Mercure qui parvient à le maintenir en état de vol, bien qu’il ait été dépourvu de ses moteurs.

S.N.

Arrivée du F-BTTD au Musée

Tournages

Le Mercure est régulièrement le théâtre de tournages et prises de vues, pour des longs métrages et documentaires, téléfilms, magazines et plateaux TV, clips vidéo, photos pour magazines, publicités etc…
Par exemple, il a servi de cadre dans la série humoristique « Samantha Oup’s ».

Association

Site de l’association IT Mercure

Association créée par des anciens de Dassault et d’Air Inter, elle s’occupe principalement de maintenir le Mercure du Musée de l’Air.

Dans la même période :

Hansa Jet HFB 320

Partie avant de Boeing 707 F-BHSL Château de Maintenon

Sud Aviation SE-210 Caravelle

Rolls Royce Trent 900

Short S.25 Sandringham Mk7 Bermuda F-OBIP

Position de Contrôle

Aérospatiale-BAe Concorde Sierra Delta 213 F-BTSD Air France

Canadair CL-215

Boeing 747-128 F-BPVJ

Boeing 727-22F Bud N166FE FedEx

Aérospatiale SN-601 Corvette 100 31 F-GJAP Airbus

Exposé dans le même hall :

Transall C 160 G « Gabriel » n°1, rétrofit du C160NG n°216

Embraer EMB-312F Tucano

SEPECAT Jaguar E

SEPECAT Jaguar A

Dassault Étendard IVM

Soukhoï SU-22M-4

MiG-23 ML

Airbus A380 MSN4 F-WWDD

Ariane 5

Lanceurs fusées Ariane 1 et Ariane 5

Nord-Aviation Nord 262 E Frégate 72

Transall C160

Transall C160 R18 Ville de Kolwezi (61-MM) F-RAMM

Saab J 35A Draken

Dassault Super Etendard Modernisé SEM 64

Breguet Br.1150 Atlantic 61

Sud Aviation SE-210 Caravelle

Canadair CL-215

Boeing 747-128 F-BPVJ

Dassault Super Mirage 4000

Dassault Prototype Rafale A F-ZWRE