Pendule ballon de Charles et Robert, dit « charlière »

Objet du mois

Employé comme motif ou donnant sa propre forme aux objets, le ballon investit les arts dès 1783. Parmi les productions dites « au ballon », des pièces particulièrement luxueuses, comme cette pendule, sont destinées à une clientèle fortunée.

Le 1er décembre 1783, le physicien Jacques Charles (1746-1823) et l’ingénieur Nicolas-Louis Robert (1761-1828) s’élèvent depuis les Tuileries dans un ballon à hydrogène de leur conception. Organisé dans un lieu ouvert à tous, en plein centre de Paris, l’événement – le premier envol habité d’un ballon à gaz – est suivi par des centaines de milliers de spectateurs et suscite un engouement extraordinaire. Le caractère éminemment public de cette ascension explique l’omniprésence de la « charlière », nommée ainsi d’après son inventeur, sur les objets « au ballon » produits en masse à la fin du 18e siècle.

Charles et Robert sont ici représentés dans la nacelle, saluant la foule figurée par les personnages debout sur le socle en marbre blanc. Le ballon paraît flotter au milieu des nuées en bronze doré. Au-delà de leur aspect décoratif, celles-ci ont un rôle structurel : elles soutiennent le ballon et le mécanisme de la pendule. La composition, très aérienne, serait inspirée d’un projet de monument commémorant l’invention de la « machine aérostatique », réalisé dans le cadre d’un concours initié en décembre 1783 par le comte d’Angiviller, directeur général des Bâtiments du roi Louis XVI.

L’artiste s’est efforcé de reproduire la charlière telle qu’elle était en réalité. La résille en bronze doré évoque en effet le réseau de cordages qui reliait le ballon à la nacelle. Les fines bandes en bronze doré ornant le ballon rappellent les lés de soie jaune qui formaient l’enveloppe de l’aérostat. D’un grand raffinement, cet objet  témoigne de l’appropriation de l’invention par les couches les plus aisées de la société.

Visite guidée sur les deux pendules dits « à charlière »

Dans la même période :

Nacelle du dirigeable La France

Nacelle et ancre de ballon-poste du siège de Paris

Assiette : Paris assiégé

Le Ballon Poste journal du Siège de Paris, publié pour les Départements et l’Étranger

Départ de Léon Gambetta à bord de L’Armand-Barbès

Planeur Chanute type biplan à empennage cruciforme

Affiche de l’inauguration et premier voyage du Géant

Nacelle du dirigeable Dupuy-de-Lôme

Montre à bélière à décor de ballon

Modèle de moteur adianomique

Portrait en miniature de Jacques-Etienne et Joseph Montgolfier

Boîte avec miniature ornée de l’ascension d’une montgolfière au château de Versailles, 1783

Portrait de Félix Tournachon, dit Nadar, par Carolus-Duran

Générateur d’hydrogène Renard

Exposé dans le même hall :

Nacelle du dirigeable La France

Hydro-aéroplane Fabre

Nacelle et ancre de ballon-poste du siège de Paris

Assiette : Paris assiégé

Jouet aéroplane Blériot

Départ de Léon Gambetta à bord de L’Armand-Barbès

Planeur Chanute type biplan à empennage cruciforme

Calculateur de route du dirigeable Adjudant-Vincenot

Aéroplane Vuia

Farman HF.20

Deperdussin Monocoque

REP type D

Nieuport IIN

Nacelle du dirigeable Dupuy-de-Lôme

Blériot XI-2

Montre à bélière à décor de ballon

Projet pour un monument en l’honneur d’Henry Farman et des frères Voisin

Modèle de moteur adianomique

Portrait de Félix Tournachon, dit Nadar, par Carolus-Duran

Maquette du monument élevé à la mémoire des aéronautes du siège de Paris

Voisin Farman

Santos-Dumont Demoiselle

Morane-Saulnier type H

Levavasseur Antoinette

Générateur d’hydrogène Renard