Cellule de l’avion Caudron C.714-R

Le hall Concorde sera fermé le vendredi 24 mai pour le montage du festival Cercle. Le tarif de l’entrée, check-in & boarding pass, est adapté en conséquence.
Le musée sera fermé le samedi 25 et le dimanche 26 mai à l’occasion du festival Cercle.
Le hall Concorde sera fermé le vendredi 7 juin.
Merci de votre compréhension.

Objet du mois

Le Caudron 714-R fut conçu en 1938, dans le but de battre le record du monde de vitesse en avion, alors détenu par le pilote allemand Herman Würster sur prototype de Messerschmitt Bf 109 avec 610 km/h. Il résulta des recherches menées en aérodynamique par l’ingénieur Marcel Riffard, directeur technique de la société anonyme des avions Caudron depuis 1932, s’appuyant notamment sur de nombreux essais réalisés au laboratoire de soufflerie Eiffel.

A partir de 1933, après l’intégration de la société au sein de l’entreprise Renault, et jusqu’en 1940, Caudron-Renault produisit sous la direction de Marcel Riffard différents modèles d’avions légers en bois, dont nombre de prototypes et d’avions de course. Le pilote Raymond Delmotte remporta ainsi la coupe Deutsch de la Meurthe de 1935 aux commandes d’un Caudron C.460 avec une vitesse moyenne de 444 km/h.

La conception du 714-R reprit ainsi les acquis des succès obtenus en compétition. Cependant, au printemps 1939, le nouveau record du monde de vitesse porté à 755 km/h par le pilote allemand Fritz Wendel sur Messerschmitt Me.209 obligea à revoir à la hausse les performances souhaitées, dont la mise au point ne put pas être achevée avant la Seconde Guerre mondiale. Durant le conflit, le Caudron 714-R fut dissimulé au sous-sol d’une succursale Renault aux Champs-Elysées. Cette discrétion permit de le conserver, et il fut présenté à nouveau en 1945 à l’exposition Les Ailes de France organisée par le ministère de l’Air.

Il rejoignit le musée de l’Air en 1951. Sa couleur bleu nuit ainsi que le nom de Marcel Riffard apposé sur la dérive à l’occasion du Salon du Bourget de 1973 furent des choix esthétiques commémoratifs.

Texte : Marion Weckerle

Illustrations : © Musée de l’Air et de l’Espace – Aéroport de Paris-Le Bourget / Frédéric Cabeza

Dans la même période :

Le dirigeable Zodiac V11 et hangars Freysinnet

Affiche Deutsche Zeppelin Reederei

Photographie anonyme de Joséphine Baker

Hydravion-jouet lieutenant de Vaisseau Paris

Buste de Jean Mermoz

Robert Mallet-Stevens : affiche aéroport du Bourget grand prix de Paris

SchulGleiter (SG) 38 caréné

SchulGleiter (SG) 38

Avia 41 p

Avia 40p

Pointe avant du Zeppelin LZ 121 Méditerranée

Farman 455 Super Moustique

Caudron C.277 Luciole

Potez P.43/7

Caudron C.60

Morane-Saulnier 230

De Havilland DH 89A Dragon rapide

Projet pour un monument en l’honneur d’Henry Farman et des frères Voisin

Carte météorologique préparatoire au raid Paris-New York par Dieudonné Costes et Maurice Bellonte, 31 août 1930

Morane-Saulnier AI n° 2283 F-ABAO

Dewoitine D 530 N°6 F-AJTE

Train d’atterrissage du Levasseur PL.8 Oiseau Blanc

Potez 53

Planeur DFS « Habicht »

Junkers F-13

Farman F-60 Goliath

Caudron C-635 Simoun

Breguet XIX TF Super Bidon Point d’Interrogation

Bernard 191 GR N°2 Oiseau Canari

Exposé dans le même hall :

Maquette au 1/10e du Farman F.60 Goliath

SchulGleiter (SG) 38 caréné

SchulGleiter (SG) 38

Avia 41 p

Avia 40p

Pointe avant du Zeppelin LZ 121 Méditerranée

Farman 455 Super Moustique

Potez P.43/7

Caudron C.60

Morane-Saulnier 230

De Havilland DH 89A Dragon rapide

Morane-Saulnier AI n° 2283 F-ABAO

Dewoitine D 530 N°6 F-AJTE

Train d’atterrissage du Levasseur PL.8 Oiseau Blanc

Potez 53

Planeur DFS « Habicht »

Junkers F-13

Farman F-60 Goliath

Caudron C-635 Simoun

Breguet XIX TF Super Bidon Point d’Interrogation