Page d'accueil  > Votre visite  > Collections  > Prototypes

Collections

Prototypes

Dassault Prototype Rafale A F-ZWRE

Contexte historique

Dassault Prototype Rafale A

A la fin des années 1970, toutes les grandes nations aéronautiques européennes se lancèrent dans l’étude d’un chasseur polyvalent de la quatrième génération, destiné à remplacer les Tornado, Mirage 2000 et Viggen. En France, Dassault présenta l’ACX, un prototype chargé d’intégrer les technologies les plus avancées : plans canard mobiles contrôlés automatiquement, comme toutes les commandes de vol, par un ordinateur central, transmission des ordres par fibres optiques, contrôle vocal, usage d’une grande proportion de matériaux composites et de titane sur la cellule… Le 12 décembre 1982, le programme était lancé.

Les tentatives de rapprochement avec les autres pays européens échouèrent, en partie parce que Dassault exigeait d’avoir la direction du projet, en partie parce que les performances demandées par les utilisateurs français ne correspondaient pas à celles de ce qui allait devenir le Typhoon.

Premiers essais en vol

Dassault Prototype Rafale A

Sorti d’usine le 14 décembre 1985, le démonstrateur, désigné Rafale (F-ZJRE) accomplit son premier vol le 4 juillet 1986. Vol inaugural exceptionnel puisque le pilote Guy Mitaux-Maurouard atteignit une vitesse supersonique sans l’aide de la post-combustion, alla jusqu’à Mach 1,32 et "tira" 5g. Avant d’être présenté publiquement à Farnborough en septembre, le Rafale affichait des performances brillantes : Mach 1,9 à 15000 m et Mach O,95 à très basse altitude, une vitesse minimale de 180 km/h ainsi que +8g en continu, ce qui lui conférait une manoeuvrabilité exceptionnelle. Ses exhibitions enthousiasmèrent le public britannique puis l’année suivante celui du Salon du Bourget.

Dassault Prototype Rafale A

Utilisation Marine

1989 fut marquée par une série d’approches et de simulations d’appontage, essais importants puisque la Marine Nationale devait être le premier utilisateur de la version de série. Après 431 heures de vol, la première phase d’essais s’achevait le 12 juillet par le 460e vol. L’avion entra en chantier pour remplacer le moteur gauche par un SNECMA M88-2, tandis qu’à droite le F404-GE-400 restait en place.

  • Dassault Prototype Rafale A

Derniers essais et retrait

La seconde phase d’essais en vol débuta le 27 février 1990. Elle se concentra sur le moteur français qui donna entière satisfaction. Le 24 janvier 1994, accompagné de quatre prototypes opérationnels, l’appareil redésigné Rafale A réalisait son 867e et dernier vol.
Bien qu’habitué aux succès, Dassault n’avait jamais sorti un prototype qui ait donné autant de satisfactions à ses utilisateurs.

Caractéristiques

Le Rafale A est équipé de 2 turboréacteurs General Electric F404-GE-400 donnant 4500 kg à sec et 7250 kg avec PC puis par substitution 1 turboréacteur SNECMA M88-2 d’une poussée équivalente.

Envergure : 11,20 m
Longueur : 15,80 m
Hauteur : 5,18 m
Surface alaire : 47 m2
Masse en charge : 20 000 kg
Vitesse maximale : Mach 2
Plafond pratique : 18 000 m
Distance franchissable : 2 350 km
Armement : 6 800 kg de charges externes

Où voir cet avion ?

• Non exposé
• Entreposé dans les réserves
• Parfois présenté sur le parking en extérieur
• Il peut être visible lors des Journées du patrimoine

Lettre d'information

Recevoir par email

Infos pratiques

Accès | Horaires | Tarifs

Services sur place

Boutique | Restaurant

Participer

Blog - Les coulisses
Gazouiller sur Twitter
FaceBook - Ami
FaceBook - Groupe
FaceBook - Page
Vidéos sur YouTube
Vidéos sur DailyMotion

Le premier musée aéronautique du monde, par son ancienneté et la richesse de ses collections originales.