Fokker D.VII

Considéré par les Alliés comme le meilleur chasseur allemand de la fin du conflit, le D.VII est capable d’évoluer à très haute altitude en conservant d’excellentes capacités manœuvrières. C’est là son principal atout face au Spad XIII français, plus rapide mais moins agile. Alors qu’il est peint sur les avions alliés, le camouflage est ici constitué de toiles préalablement imprimées en usine, puis cousues sur l’appareil.

Dans la même période :

Calculateur de route du dirigeable Adjudant-Vincenot

Aile de Spad VII

Farman MF.7

Caudron G.4

REP type K

Nieuport IIN

Fléchette incendiaire Pacton

Portfolio Nos escadrilles pendant la Grande Guerre

L'objet du mois : l'assiette Fluctuat nec mergitur

Assiette : Fluctuat nec mergitur

Médaille militaire et Croix de guerre de Jean Chaput

Fuselage de chasseur Spad XIII

Moteur du SPAD XIII piloté par Roland Garros

Nacelle du Zeppelin LZ 113

Voisin L.A.S

Nieuport XI

Junkers J.9 (DI)

DE HAVILLAND D.H. 9

Breguet XIV A2

Spad VII

Caudron G3

Caudron G.3

Exposé dans le même hall :

Aile de Spad VII

Farman MF.7

Caudron G.4

REP type K

Fléchette incendiaire Pacton

L'objet du mois : l'assiette Fluctuat nec mergitur

Assiette : Fluctuat nec mergitur

Médaille militaire et Croix de guerre de Jean Chaput

Fuselage de chasseur Spad XIII

Moteur du SPAD XIII piloté par Roland Garros

Nacelle du Zeppelin LZ 113

Nieuport XI

Junkers J.9 (DI)

Breguet XIV A2