Hommage à John Glenn

John Glenn, premier astronaute américain en orbite

Le 20 février 1962, John Glenn, l’un des sept astronautes sélectionnés pour le programme Mercury, est devenu le premier Américain à réaliser un vol orbital habité dans l’espace à bord de la capsule spatiale Mercury. Né le 18 juillet 1921 à Cambridge dans l’État de l’Ohio, engagé volontaire  en 1942, il suit une formation de pilote et effectue 59 missions d’appui au sol et de bombardement dans le Pacifique entre 1944 et 1945. Pendant la guerre de Corée, il participe à deux campagnes et abat trois avions MiG-15. Il devient pilote d’essai en 1956 et est sélectionné par la NASA pour participer au programme spatial en 1959. A l’issue de son vol à trois orbites qui dure près de cinq heures, Glenn amerrit sans encombre après avoir surmonté de nombreux problèmes techniques causés par la panne d’un capteur.

En raison de son âge, à 42 ans, John Glenn ne pouvait espérer prendre part au programme Apollo vers la Lune qui était en préparation. Après avoir pris sa retraite du corps des Marines, il entame une carrière politique et est élu sénateur de  l’Ohio en 1974. Vers la fin de son dernier mandat de sénateur, la NASA le sollicite à nouveau pour participer à la mission STS-95 de la navette spatiale, dans le but d’étudier les effets du vol spatial sur le corps vieillissant. A cette occasion, il vole neuf jours, du 29 octobre au 7 novembre 1998, dans la navette Discovery comme spécialiste de charge utile. Il détient ainsi le record de la personne la plus âgée à être allé dans l’espace.

John Glenn est décoré de la médaille d’or du Congrès en 2009 et de la Médaille présidentielle de la liberté en 2012.

Le musée de l’Air et de l’Espace expose dans son Hall de la conquête spatiale deux propulseurs de manœuvre et de contrôle d’altitude de la capsule Gemini (dépôt du National Air and Space Museum – Washington). Le programme Gemini est le second programme de vols spatiaux habités lancé en 1965 et 1966 par les États-Unis après le programme Mercury. Le but est d’étudier, à l’aide de vaisseaux biplaces, le comportement des astronautes lors de séjours prolongés dans l’espace et de maîtriser la technique des rendez-vous spatiaux. Des petits propulseurs sont utilisés pour manœuvrer les capsules Gemini en orbite.

Articles similaires

Salon des formations et métiers aéronautiques 2019

Le rendez-vous incontournable pour s’informer et s’orienter dans l’aérien Pourquoi ce salon ? Pour découvrir les nombreux métiers du secteur aéronautique et les différentes filières [...]
Exposition « Trois pilotes, Une guerre, Récits personnels d’Européens en 14-18 »

Exposition « Trois pilotes, Une guerre, Récits personnels d’Européens en 14-18 »

Présentée du 31 octobre 2018 au 10 mars 2019, l'exposition « Trois pilotes, Une guerre, Récits personnels d’Européens en 14 - 18 » est la [...]

Journées européennes du patrimoine 2018

La 35e édition des journées européennes du patrimoine se déroulera les 15 et 16 septembre 2018 dans le cadre de l'Année européenne du patrimoine culturel [...]