Présentation et histoire

Tarmac historique
Histoire_03

Les terrains entre Dugny et le Bourget au nord-est de Paris, formant un vaste espace sans construction, sont réquisitionnés pour les besoins de la guerre. De nombreux appareils sortant des usines transitent par la nouvelle base militaire avant d’être acheminés vers le front par les airs.

Des pilotes célèbres effectuent également des missions à partir du Bourget où sont stationnées les escadrilles du Camp Retranché de Paris. Entre les deux guerres, une partie des installations est reconvertie à l’aviation civile. Des lignes commerciales vers Londres et Bruxelles voient le jour dès 1919. L’aéroport du Bourget est également le lieu de départ ou d’arrivée de « Grands Raids », tel que celui de Charles Lindbergh en 1927, qui y atterrit au terme de la première liaison New-York/Paris ou celui de Costes et Bellonte qui effectuent la première traversée en sens inverse en 1930.

1937

Construction d’une nouvelle aérogare. Le projet de l’architecte Georges Labro est retenu et l’inauguration a lieu lors de l’Exposition Universelle de 1937, en présence du Président Albert Lebrun.

1939-1945

L’aéroport devient une base allemande sur laquelle l’Occupant construit des pistes en béton. Bombardé à de nombreuses reprises, il est remis en état à la libération par les Américains et les Britanniques. A partir de mai 1945, 42 000 déportés et prisonniers de guerre rapatriés transitent par Le Bourget. Après la guerre, le trafic s’accroît rapidement. En 1952, Paris se dote d’un second aéroport à Orly. Dans les années 60, la saturation de ce dernier entraîne un retour d’activités au Bourget. En 1973, l’aéroport de Roissy-en-France est mis en œuvre.

Depuis 1953

Le site de l’aéroport du Bourget accueille également, tous les deux ans, le Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace qui est aujourd’hui le plus important au monde.

A partir de 1973

Les collections du musée de l’Air et de l’Espace sont installées progressivement dans l’aérogare et les hangars sud du site du Bourget. En 1977, la disparition du trafic commercial entraîne une rapide reconversion de l’aéroport dans l’aviation d’affaires qui répond à de nouveaux besoins : l’aéroport du Bourget est aujourd’hui l’un des plus actif en Europe. Le plus ancien musée aéronautique au monde.

1921

Le musée de l’Air est inauguré à Chalais-Meudon dans un hangar où furent fabriquées les nacelles de ballons captifs d’observation pendant la Grande Guerre. Il présente une riche collection d’aérostation, d’aviation et de très nombreux moteurs qui ont marqué les débuts de l’aéronautique et qui ont survécu à la guerre de 1914-1918. Pendant plusieurs décennies, le musée de l’Air et de l’Espace va souffrir du manque de locaux pour présenter dignement ses collections. Le hall de Chalais-Meudon est visité par le public jusqu’en 1981.

1973

A la faveur de la création du nouvel aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle, la décision est prise de regrouper les collections du musée de l’Air et de l’Espace sur le site prestigieux de l’aventure aéronautique française et internationale, l’Aéroport du Bourget.

1975

Ouverture au public du premier hall d’exposition. A partir de cette date, le musée s’agrandit régulièrement au rythme d’une ouverture de hall tous les deux ans jusqu’en 1983.

1987

La Grande Galerie, qui occupe les locaux de l’ancienne aérogare, présente la plus belle collection d’avions originaux et d’éléments d’aérostation des débuts de l’aviation et de la « Grande Guerre ».

1995

Deux nouvelles salles d’exposition présentent le temps des ballons et des premiers dirigeables. Elles contiennent des objets d’art, des nacelles, du mobilier, des tableaux, des maquettes et des matériels techniques du XVIIIème et du XIXème siècles.

1996

Ouverture au public du hall métallo-textile à l’intérieur duquel est exposé le prototype « Concorde 001″.

1999

Réhabilitation de l’esplanade.

2000

Rénovation du Hall de l’Espace et du Planétarium.

2003

Visite du Boeing 747 et ouverture des réserves moteurs et maquettes. Arrivée du Concorde Sierra Delta.

2005

Arrivée en vol du SAAB Sk 37E Viggen.

2006

Ouverture du hall de la seconde guerre mondiale et de l’exposition permanente Saint-Exupéry.

2007

Ouverture du hall de la voilure tournante à l’occasion du centenaire de la naissance de l’hélicoptère.

2008

Reconstitution de l’atelier des frères Voisin et ouverture de l’exposition sur l’aéronautique en 1908 dans la Grande Galerie. Rénovation de la Galerie des maquettes. Ouverture du hangar Bermuda pour le projet « les Ailes de la Ville ».

2009

Création de la nouvelle exposition permanente « Les As de 14-18″. Arrivée en vol de l’Alouette III de la sécurité civile F-ZBAN. Dynamisation du site Internet, céation du blog du musée et des espaces communautaires (Facebook, Twitter, Dailymotion, Youtube, Netvibes).

2010

Mise en place de la nouvelle scénographie du hall de la voilure tournante. Création d’une nouvelle animation multimédia embarquée à bord du Super Frelon.