North American P51 Mustang

North American P-51D Mustang

Réalisé à 15 171 exemplaires le Mustang fut le plus prestigieux des chasseurs américains. Commandé initialement en mai 1940 par les Britanniques, le NA-73X effectua son premier vol le 26 octobre 1940.

North American P51 Mustang

Avion d’attaque

Sa principale innovation provenait de ses ailes à profil laminaire améliorant la vitesse. Il faudra un an de mise au point pour que le modèle parvienne en Angleterre sous le nom de Mustang. Il commença les combats en juillet 1942 étant engagé dans des missions de mitraillage à très basse altitude.

L’ USAAF commanda aussi des P-51 baptisés Apache pour un temps. Après avoir produit 1 579 exemplaires avec des moteurs Allison V.1710-39, le Packard V1650 – un Rolls-Royce Merlin 61 – lui était substitué.

Le meilleur chasseur

Arrivé en décembre 1943, le P-51B étonna par son rayon d’action qui lui permettait d’escorter les bombardiers B-17 et B-24 jusqu’à Berlin. La version « définitive » fut le P-51D construite à 7 966 exemplaires et caractérisée par des améliorations aérodynamiques dont une verrière en goutte d’eau.

Les P-51D se heurtèrent avec beaucoup de succès aux derniers chasseurs allemands, y compris les Me 262 à réaction. Les Français employèrent une version de reconnaissance désignée F-6 au sein du GR 2/33.

North American P51 Mustang

Le Mustang repris du service durant la guerre de Corée en tant qu’avion d’attaque au sol, subissant de lourdes pertes.

L’exemplaire du Musée

Le P-51D-20-NA 44-63871 exposé sortit des chaînes d’Inglewood le 5 décembre 1944. Il arriva par voie maritime en Grande Bretagne en février 1945. Pris en compte par 8th Air Force, il ne participera pas aux derniers combats, étant convoyé en Suède en avril. Là il entre en service sous la désignation J26, étant affecté à la Kungl. Upplands Flygflottilj F16 basée à Uppsala. Il y servira jusqu’en 1952.

 

Il fut alors cédé à Israël qui l’affecta au Tayeset 101 pour remplacer les Spitfire Mk IXe puis au Tayeset 105 Ha’ Akrav au sein duquel il prit part à la campagne de Suez. Une fois retiré des effectifs du Tayeset 116 de réserve, l’avion disparut des registres, passant sur le marché parallèle des ventes d’armes.

On le retrouva à Cannes avec l’immatriculation civile N9722F ; il fut alors acheté par le Musée de l’Air en juillet 1968. Ses couleurs et son code ne correspondent à aucun avion ayant existé.

Dans la même période :

Yakovlev YAK3

Yakovlev Yak-3

Spitfire Supermarine

Supermarine Spitfire LF Mk. XVI

Republic P47 Thunderbolt

Republic P-47D Thunderbolt

Avion Polikarpov I-153 Tchaïka

Polikarpov I-153

Heinkel HE162

Heinkel He 162 A-2 Spatz

Focke-Wulf

Focke-Wulf Fw 190A-8

Bombe Fieseler V1

Fieseler Fi 103 V.1

Dakota dans le hall 1939-1945

Douglas C-47A Skytrain Dakota

Dewoitine D520

Dewoitine D 520

Avion Casa Heinkel HE-111

Casa C-2.111D BR.21 Pedro Heinkel He 111H-16

Avion Bücker 181 Bestman

Bücker Bü 181C.3 Bestmann

Exposé dans le même hall :

Douglas AD-4NA Skyraider

Douglas AD-4NA Skyraider

Spitfire Supermarine

Supermarine Spitfire LF Mk. XVI

Republic P47 Thunderbolt

Republic P-47D Thunderbolt

Focke-Wulf

Focke-Wulf Fw 190A-8

Bombe Fieseler V1

Fieseler Fi 103 V.1

Dakota dans le hall 1939-1945

Douglas C-47A Skytrain Dakota

Dewoitine D520

Dewoitine D 520